© 2019 by WeG

La Cryolipolyse Médicale

La cryolipolyse consiste à détruire la graisse par le froid

(amas graisseux persistants malgré les régimes alimentaires et l’activité sportive).

C’est une méthode non invasive

(pas de canules, d’effraction cutanée, d’aiguilles, d’anesthésie,...)

et extrêmement efficace.

La seule condition est l’utilisation d’un appareil médical performant,

agréé et respectant les règles de sécurité.

 

Lorsque l’adipocyte est soumis à un froid intense et prolongé,

il libère la caspase 3, une enzyme de l’apoptose.

L’apoptose est par définition la mort naturelle d’une cellule.

La paroi de l’adipocyte s’invaginant sans se rompre, l’adipocyte devient déchet

et des cellules nettoyeuses de l’organisme, les macrophages, absorbent l’adipocyte puis le transportent jusqu’au foie pour élimination.

Cela prend environ 4 à 6 semaines et c’est ce mode d’action qui est utilisé dans la cryolipolyse.

POUR QUI?

« À celles (et ceux) qui ont un excès de gras très localisé,

un bourrelet gênant sur le ventre, ou deux de chaque côté du dos, ou des poignées d’amour

sur les hanches, ou trop de gras à l’intérieur des cuisses.

L’indication doit être bien posée : un bourrelet isolé très visible et une peau élastique, sinon les résultats sont décevants.

Quand on est ronde de partout, mieux vaut se tourner vers une autre technique. » 

DOULOUREUX ?

" Pendant les premières minutes, il y a un pincement désagréable, puis le froid s’installe

et on ne sent plus rien, car la zone est anesthésiée ».

Ce n’est donc pas un geste vraiment douloureux, mais la sensation de traction peut être inconfortable durant quelques minutes.

APRES TRAITEMENT ?

« La peau est rouge et delée, il faut la masser pendant quelques minutes

pour qu’elle reprenne son aspect normal.

Elle peut présenter de légères ecchymoses. La zone peut aussi être légèrement gonflée

et la sensibilité atténuée pendant quelques jours. »

Des fourmillements sont possibles et parfois des douleurs comme des courbatures, plus ou moins importantes. Dans ce cas, des antalgiques sont prescrits, ce qui soulage rapidement.

La personne traitée peut reprendre une activité normale en sortant du cabinet médical.

COMBIEN DE SEANCES ?

Une séance pour un unique bourrelet, deux pour les poignées d’amour ou les bourrelets du dos qui vont par paire, ou encore pour l’intérieur des cuisses.

« Je ne fais jamais plus de trois heures de traitement pendant la même séance, note le spécialiste. Non pas qu’il y ait une contre-indication mais parce qu’après, c’est trop long

pour le confort de la patiente. »

UNE TECHNIQUE SURE ?

« Oui, car il y a eu des études et des tests avant de lancer cette méthode.

La cryolipolyse permet de combiner un froid intense et prolongé en n’atteignant que les adipocytes, donc sans léser les autres tissus comme les muscles, les nerfs ou les vaisseaux sanguins.

Et sans brûler la peau »,

Seuls les personnes formées médicale et para-médicale sont habilitées à la pratiquer. 

RESULTATS ?

Ils ne sont pas immédiats. Mais apparaissent au bout de quatre semaines.

« On constate un amincissement localisé dès un mois, parfois trois semaines.

Mais le résultat final est obtenu trois mois après », précise le Dr Guillemain. Selon Jean-Thomas François-Saint-Cyr, « entre 25 et 40 % des amas graisseux de la zone traitée sont détruits.

La Cryolipolyse  est une technique considérée comme définitive.

Le bourrelet supprimé ne peut se reformer qu’en cas de reprise de poids conséquente ». 

LE CABINET

52, Rue de Loncin

4340 AWANS - LIEGE

 

NOS HORAIRES

Du lundi au vendredi

7h30 - 21h00

NOUS CONTACTER

0492 / 823 . 833